MANIFESTE POUR UN MONDE DIGITAL INCLUSIF

“Le digital a le pouvoir d’accélérer l’égalité entre les femmes et les hommes”

Delphine Remy-Boutang, CEO the Bureau & JFD, Présidente du Global Entrepreneurship Network France

Le JFD Manifeste pour un monde digital inclusif est la suite logique du mouvement des Chemises Blanches lancé en 2017 par JFD pour dénoncer la sous représentation des femmes entrepreneurs dans l’espace médiatique. Depuis la chemise blanche est devenue le symbole de l’empowerment féminin en France.

Face à la montée en puissance du digital dans tous les secteurs d’activité, un risque majeur se profile : celui d’un nouveau monde technologique où les femmes, 52% des habitants de la planète, seraient marginalisées.
Pourtant, la parité et la mixité dans les métiers du digital et l’entrepreneuriat représentent un véritable levier économique et d’innovation pour notre société toute entière. Trop peu de femmes travaillent aujourd’hui dans le digital, privant ainsi l’économie et la société toute entière de leurs talents et de leur vision du monde.

Selon le rapport Global Gender Gap 2020 du  Forum Économique Mondial, la parité entre les femmes et les hommes ne sera atteinte qu’en 2120 dans le monde.

Parce que JFD est persuadée qu’une représentation juste des femmes dans le digital réduirait les 100 ans qui nous séparent de la parité, nous avons lancé en avril 2019 le JFD Manifeste pour un monde digital inclusif. L’ambition d’une telle initiative est de passer du dire au faire en participant activement à la construction d’un futur équitable pour notre économie et société.

C’est pour réduire l’écart qui nous séparent de l’égalité entre les femmes et les hommes que les pouvoirs publics, entreprises et grands groupes internationaux se sont engagés en signant le JFD Manifeste à prendre des mesures concrètes en faveur d’un monde digital inclusif.

Revue de presse 2018

La parité n’attend pas

Sous l’impulsion de JFD, ils vont au-delà de la prise de conscience pour passer à l’action en instaurant des mesures pragmatiques et mesurables. En fonction de leur activité, les signataires s’engagent à se fixer et à respecter chaque année des objectifs de mixité qui répondent à trois grandes problématiques : éducation & formation, financement & accélération, leadership & rôle modèles.

En s’engageant comme des acteurs proactifs de la parité, ils s’engagent à impacter le présent pour changer le futur et contribuer à un monde digital inclusif.

Télécharger le Manifeste

 

Ils s’engagent

Les engagements

L’initiative “Adobe for All”

présentée par Muriel LE GOFF-RIVERON,  Directrice de l’expérience client pour l’Europe du Sud-Ouest chez Adobe France 

Quatre natures d’initiatives:

– Le recrutement : sensibilisation des managers aux bénéfices de la diversité

– La formation : des programmes tels que le women’s executive shadow programme pour optimiser la gestion de carrière

– La rémunération : l’égalité a été atteinte dans près de 40 pays, et l’entreprise fait partie des 100 lieux de travail favorables à la diversité d’après Fortune magazine

– L’Equilibre pro-perso : charte de la déconnexion, télétravail, flexoffice, congés paternité-maternité ou adoption 

Les engagements

L’initiative “500 femmes africaines entrepreneurs au Sommet Afrique-France”

présentée  par Stéphane DEBOST,  Secrétaire adjoint du Sommet Afrique-France 

Le Challenge des 1000 entrepreneurs est une initiative conjointe de Digital Africa et du Sommet Afrique-France 2020 avec la JFD.  L’objectif est de sélectionner et d’inviter au nom de l’État français, 1000 entrepreneurs africains à Bordeaux du 4 au 6 juin, à présenter leurs projets à La Cité des Solutions, un salon dédié aux solutions pour des villes et territoires durables qui se tiendra pendant le Sommet. Lors de ce challenge, Digital Africa s’est engagée à inviter 500 femmes africaines entrepreneures.

Les engagements

L’initiative “She Means Business”

présentée par Florence TROUCHE, Directrice Business chez Facebook France

Initié par Sheryl Sandberg, la Directrice des opérations de Facebook, le programme, lancé en France en janvier 2018, #SheMeansBusiness a pour vocation d’aider les femmes à développer leur esprit d’entreprise, leurs compétences numériques et de leadership. Développé en France, ce programme a rencontré un réel engouement depuis son lancement. À terme, 35 000 femmes auront été exposées à celui-ci.

Les engagements

L’initiative “30% de femmes dans les formations labellisées GEN”

présentée par Samia GHOZLANE, Directrice de La Grande École du Numérique

Le groupement d’intérêt public, la Grande École du Numérique, créé en 2015, labellise des formations au numérique pour tous les publics pour peu qu’un cahier des charges soit respecté. Dans la 3ème édition de ces directives, il était précisé que la formation devait accueillir minimum 30 % de femmes.

Les engagements

L’initiative “Représentativité féminine des managers”

présentée par Pierre-Marie ARGOUARC’H, Directeur de l’expérience collaborateur et de la transformation – Président d’honneur du mouvement génération RH du Groupe FDJ

Dès 2015, pour promouvoir la mixité et féminiser la ligne managériale, un objectif quantitatif a été fixé pour atteindre en 2020 le même pourcentage de femmes managers que de femmes dans l’entreprise.

Les engagements

L’initiative “50% de femmes dans les startup french IOT”

présentée par Nathalie COLLIN, Directrice Générale adjointe du Groupe La Poste en charge du numérique et de la communication du Groupe La Poste

Depuis 2015, le Groupe La Poste accompagne chaque année environ 50 startups proposant des services connectés innovants. Dès 2019, Nathalie Collin, DGA  en charge du numérique et de la communication, a enclenché un mouvement de parité dans cette initiative : témoignages vidéo mixtes, mise en avant de rôle modèle, recherche de startups fondées par des femmes, 50 % de femmes dans le board des startup en question, partenariat avec des associations féminines…

Les engagements

L’initiative “École IA Microsoft et l’école Simplon”

présentée par Cathy MAUZAIZE, Directrice Générale des entreprises commerciales  de Microsoft France 

Depuis 2018, Microsoft a créé un cursus de formation de 19 mois en Intelligence Artificielle opérée par Simplon. Les candidats sont éloignés de l’emploi ou de la formation habituelle et de profils très divers . Actuellement, il y a 33 % de femmes dans les formations avec un objectif de 50% d’ici 2021. 

Les engagements

L’initiative “Women’s sponsorship program”
présentée par Marie-Hélène VERCAEMER, Directrice des Ressources Humaines des Fonctions Supports chez Natixis

Depuis septembre 2019, les dirigeants de Natixis, y compris l’ensemble du comité de direction générale, se sont engagés à sponsoriser dans leur développement de carrière, pendant 1 an, 15 talents féminins représentant l’ensemble des métiers à travers le monde

Les engagements

L’initiative “Ateliers Oracle4Girls”

présentée par Karine PICARD, Vice-présidente du développement commercial de l’EMEA chez Oracle France 

En juin 2019, dans le cadre des initiatives Innov@Oreacle, You@Oracle et Oracle Women Leadership, l’entreprise a mis en place des ateliers pour initier les filles de collaborateurs de 8-12 ans au code. Les enfants ont créé un jeu d’animation, pas à pas, en utilisant un environnement créé par le MIT. Des femmes d’Oracle ont été associées pour servir de rôles modèles et susciter des vocations.

Les engagements

L’initiative “#femmesEntrepreneuses”
présentée par Gaëlle LE VU, Directrice de la communication et RSE chez Orange France

Pour saluer l’audace des femmes dans l’économie, Orange accompagne chaque année, partout en France, 100 femmes ayant monté une startup. Lors de la 3ème édition en 2020, les « startuppeuses » auront accès gracieusement à des journées de mentoring sur des sujets marketing, client, finance ou encore des sujets techniques ou informatiques. Ces échanges peuvent également leur permettre de travailler sur leurs levées de fonds.

Les engagements

L’initiative “Digital bootcamp”

présentée par Maria-Claudia ALVAREZ, Vice-présidente de l’innovation chez Total Marketing & Services

Pour la sixième saison consécutive, une douzaine de collaborateurs représentatifs de la diversité de Total sont formés au digital pour devenir des ambassadeurs en charge d’accélérer la transformation de deux branches du groupe. Après 3 mois à Paris, ces futures « connecteurs »/ »catalyseurs » participent à une learning expedition en Californie. Ce projet contribue à la formation et à la mise en valeurs de femmes dans le digital. Une forte communication interne a mis en avant la mixité et la diversité inhérente au projet, permettant à des femmes de devenir des rôles modèles pour les autres.

Les engagements

L’initiative “Manager de la diversité”

Lenovo a mis en place l’élection d’un manager de la diversité : chaque année, un jury sous l’autorité du Président France avec des représentants des Ressources Humaines, de la Diversité et du Management se réunit pour nommer, parmi des managers volontaires, le manager de la diversité de l’année, avec un axe fort sur la mixité.  Les critères combinent les résultats en terme de business, la mixité observée dans l’équipe, l’engagement pour la diversité et sont examinés lors d’une soutenance devant un jury interne. 

Pouvoirs publics engagés aux côtés de celles qui changent le monde

L’engagement de JFD s’inscrit dans le sillage des Grandes Causes du quinquennat du Président de la République à travers la promotion de la parité et de l’égalité. 

En avril 2019, le lancement de JFD s’est déroulé à l’Hôtel de Matignon à l’initiative de Monsieur le Premier ministre Édouard Philippe, en présence de Cédric O, Secrétaire d’État chargé du numérique et de Marlène Schiappa, Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations.

L’occasion pour le Premier ministre de souligner que la mixité dans le numérique est un enjeu essentiel pour l’État avec deux objectifs majeurs : intégrer 40 % de filles dans les filières scientifiques d’ici à 2020, et obtenir que 30 % à 50 % des formations de la Grande École du numérique soient proposées à des femmes. Après la création d’une fondation pour les femmes dans le numérique chargée de sensibiliser les filles aux métiers du digital et de valoriser les « rôles modèles ».

Le comité des sages

Un comité de sages composé de personnalités de la société civile, de politiques, chercheurs et académiciens observera et analysera l’efficacité des actions menées pour un état des lieux le 4 mars 2020.

Sous le haut patronage du Secrétaire d’Etat en charge du Numérique, Cédric O, 

Avec la  participation de Marlène SCHIAPPA, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations.